Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Changement de présentation

    J'aimais bien le noir et orange, mais cela n'invitait guère à la lecture. Voici donc un nouvel habillage qui me paraît plus clair et moins fatiguant.

    J'ai malheureusement trop peu de temps en ce moment pour les photos et le dessin, j'espère pouvoir en ajouter d'autres dans quelques semaines (quelques mois ?)

     

    Ce weekend je suis de nouveau allée camper, tombant bien entendu sur LE weekend où le temps n'était pas au beau fixe :-(

    Bon c'était bien sympa quand même, et puis nous avons eu somme toute pas mal de beau temps puisque j'ai encore cramé sur le bout du nez ...

    Cette fois-ci c'était à Bernières-sur-mer, sur la Côte de Nacre. Pour les non-normands, ça se situe du côté des plages du Débarquement de Normandie, non loin de Caen. Paysages et plages chargés d'histoire et d'émotion. Je ne peux jamais oublier, en contemplant ces paisibles rivages, le carnage du 6 juin 1944. Ces milliers de petits gars abattus à peine débarqués, après des heures de traversée inconfortable d'un bord à l'autre de l'Atlantique.

    Comme beaucoup de petits normands j'ai visité les plages du débarquement, les musées mémoriaux, les cimetières militaires et je n'oublie pas.

     

    Faites l'amour, pas la guerre. 

    Lien permanent Catégories : Blog
  • Le Club des Auteurs

    Prenez 6 auteurs de théâtre.

    Réunissez-les sur une estrade.

    Disséminez quelques tables et chaises, façon cabaret et placez-y des amateurs de théâtre, ou simplement des gens curieux, les oreilles grandes ouvertes.

    Ecoutez les auteurs parler de leur vie d'écrivains de théâtre, leur écriture, leurs rêves, nous lire de larges tranches de leurs créations.

    Un vrai régal.

    C'est le rendez-vous que nous propose 3 fois par an le Club des Auteurs de Lorient. Un plaisir sans cesse renouvelé que de retrouver Marion Aubert, Nathalie Fillion, David Lescot, Fabrice Melquiot, Christophe Pellet et Rémi De Vos.

     

    Ce soir l'exercice était différent. La dernière fois, ils nous ont proposé un défi amical. Au public de proposer des idées, des thèmes. Le weekend passé ils se retrouvaient tous les 6 sur l'île de Groix afin de dévider un fil et hier chacun d'entre eux écrivait des fragments de l'histoire qu'ils nous proposaient ce soir.

    Une histoire en musique, en rires et en émotions.

    Car les auteurs sont des conteurs, des lecteurs, des acteurs.

    Des musiciens aussi.

     

    Une histoire en musique, donc, ce soir. L'histoire de deux vies liées par l'amour sur Groix.

    Bien entendu les autochtones ont souri en retrouvant les noms de lieux bien connus de Groix. Les personnages étaient typiques eux aussi, ainsi que les moeurs évoquées.

    Une excellent soirée en compagnie du Club des auteurs, et l'espoir que l'aventure continue avec eux une troisième année. 

     

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Cette merveilleuse couverture de survie

    Ce weekend je suis allée camper.

    J'ai eu froid la première nuit. Je crois que mon cher vieux duvet est passé au lave-linge une fois de trop, il n'assure plus.

    Le deuxième soir, j'ai eu une illumination : la couverture de survie ! Elle était bien rangée dans la boite à pharmacie de ma voiture depuis plus de 10 ans. Entre temps les voitures ont changé, la pharmacie a été renouvelée, mais la couverture est toujours restée là, fidèle, bien pliée dans sa pochette.

     

    Donc, je sors la couverture et me voici transformée en une espèce de papillotte géante. Chaque respiration déclenche un raffut du diable, je me demande si les voisins de la tente d'à côté vont pouvoir dormir avec ce bruit de papier alu.

    Je ferme les yeux en me concentrant pour ne pas me refroidir pendant la nuit.

     

    Je m'éveille au petit matin, j'ai bien chaud. La couverture est trempée côté intérieur.

    J'ai bien dormi.

    Merveilleuse couverture de survie... 

    Lien permanent Catégories : Voyage
  • Je voulais m'acheter une console

    Hier matin, je me dis : "Allons allons, vu la quantité de jeux que tu as téléchargés sur ton téléphone ces dernières semaines, quitte à t'abrutir devant un écran tu ferais peut-être aussi bien de t'offrir une console de poche !"

    Je consulte donc mon jeune collègue, qui me recommande la Nintendo DS.

     

    Quand j'ai décidé d'acheter quelque chose, il faut que ce soit tout de suite (la dernière fois c'était la voiture, j'ai entrainé mon pauvre papa dans une course effreinée chez les concessionnaires). Me voici donc, à la sortie du bureau, en train de foncer chez Carrouf' pour regarder les jolies consoles.

     

    Je savais, pour en avoir offert à des enfants que j'aime beaucoup, que les jeux étaient hors de prix (c'est dire si ce sont des gosses que j'aime beaucoup  !!!) Mais alors il aurait fallu voir ma tête quand j'ai vu le prix des consoles !!! Ce devait être plutôt comique. Naïvement, étant donné que presque tous les gamins ont ce genre de truc dans leur poche, je croyais que c'était abordable ... mais alors 130 euros pour un jouet, là non ce n'est pas possible. Psychologiquement j'ai un truc qui bloque et qui m'empêche d'acheter.

     

    Finalement ils sont drôlement bien les jeux que j'ai téléchargés sur mon téléphone ! 

    Lien permanent Catégories : Jeux