Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les repas le dimanche midi ...

    ... comme j'sais plus qui disait, le bonheur ça se touche pas en lingots, mais en p'tite monnaie !

    Aaaaaaaaaaaahhhhhhh Bénabar !

    Pourquoi je pense à cette chanson ? Parce qu'aujourd'hui dimanche, la maison fleure bon les rognons et les frites. Et les frites dans la sauce de rognons, ça c'est directement associé dans mon cerveau aux repas du dimanche midi.

    Et c'est si bon de poser par-dessus le parfum du café qui coule doucement, de le savourer installée tranquillement dans le canapé au coin du feu en regardant défiler le diaporama qui constitue l'écran de veille de mon ordinateur !

    C'est là ma madeleine de Proust (d'ailleurs moi aussi je trempe mes madeleines, mais ce sont des longues et c'est dans le café que je les trempe). Déjà 16h, et je n'ai rien fait de l'après-midi. Rien que rêvasser, savourer mon bonheur en sirotant mon café. J'ai sans doute somnolé pour que le temps file ainsi.

     

    Mais je m'égare, là. Savais-je seulement au départ de ce post où je voulais aller ? Non, j'avais seulement envie d'évoquer les bon petits plats cuisinés par Maman, les frites inégalables de Papa. L'odeur du café qui emplissait l'appartement de Mamie ou la maison de mes cousins-cousines, les heures passées à rêvasser en écrivant dans mon cahier chez Pépère et Mémère. C'est sans doute de ces longs dimanche que me vient mon goût pour l'écriture.

     

    Malheureusement les dimanches aujourd'hui ne sont plus interminables, et j'ai des tonnes de choses à faire avant la reprise du lundi. Bon, il est temps que je bouge mes fesses...c'ets parti !