Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Des policiers aux sens particulièrement aiguisés

    En Belgique, des policiers "dans le noir"

    France Info - 06:13

    C’est une expérience inédite qu’a lancée la police belge, l’an passé. Des agents aveugles ou malvoyants ont rejoint leurs collègues. Avec un atout primordial, une capacité d’écoute et de concentration exceptionnelle, pour épauler les enquêteurs dans la résolution des affaires criminelles ou crapuleuses.

    Ils ne peuvent porter d’armes. Ni procéder à des arrestations de leur propre chef. Mais ce sont des policiers "comme les autres", et ils ont prêté serment en juin 2007, pour devenir "auxiliaires du procureur du roi".
    Ils sont ainsi six policiers aveugles ou malvoyants engagés depuis un an au sein de la police fédérale. Venus d’horizons très divers et recrutés parmi 55 candidats contactés par petites annonces, ils ont été affectés au service des écoutes téléphoniques de Bruxelles, Anvers et Liège. Où ils mettent en valeur leur plus grand atout, à savoir une capacité d’écoute et de concentration unique.

    Comme beaucoup de non-voyants, ces hommes ont "forcé" au fil du temps leurs autres sens, comme l’ouïe, pour surmonter leur handicap. D’où une extrême sensibilité aux voix, souffles, accents, pouvant s’avérer déterminante dans certaines enquêtes ou investigations. Ils sont ainsi mis à contribution pour retranscrire des conversations, mais aussi et surtout déceler des détails signifiants (lieu d’appel, reconnaître une voix ou un accent déjà écoutés, etc.). Ce qui leur vaut, par exemple, le qualificatif (superlatif ?) de "super-héros" de la part de Paul Van Thielen, directeur de la police fédérale belge.

    Source : France info 

     

    Etant fan de Sue Thomas, je ne peux que me réjouir de cette initiative. Cependant je me dois d'avouer ma surprise, car j'ai toujours été persuadée que toutes ces facultés qui forcent régulièrement mon admiration envers mon frère avaient été depuis longtemps repérées et exploitées par toutes les polices du monde.

    Les personnes privées d'un de leurs 5 sens développent les autres à l'extrême, c'est bien connu. A toutes les qualités évoquées dans l'article il convient d'ajouter une mémoire incroyable, qui doit très certainement aider également les enquêtes à avancer plus vite.

  • L'effet papillon

    Je suis toujours effarée de constater les effets qui peuvent découler d'un simple détail.
    Prenons le détail de ce début d'année : une rupture.
     
    Sans cette rupture je ne serais jamais allée aux Arcs. Je n'aurais pas retrouvé le plaisir du ski, ni croisé la vache Milka.
    Je n'aurais pas rencontré mes petits belges et n'aurais donc pas gardé le contact avec Mel.
    Mélanie, à ce jour la plus jolie surprise de cette année 2008.
     
    Pas de Mel, donc. Pas de Christophe non plus.
    Pas de Christophe ?!!! 
    Ouah là ça commence à devenir du lourd, toutes ces conséquences.
     
    Je n'aurais pas fait cette magnifique escapade belge.
    Je ne connaîtrais pas Little Rock & Axell, je n'aurais pas fondé de fan-club.
    Le Doudou de Mons resterait pour moi le sujet d'un reportage entrevu un jour à la télévision, je n'en connaîtrais pas par coeur la chanson et ne projetterais pas d'y aller l'an prochain.
    Je n'aurais jamais goûté les melocakes et les langues de chat (pas les gâteaux que nous connaissons, mais de savoureux chocolats). 
    Thomas n'aurait jamais goûté les melocakes, voilà donc des conséquences sur la vie des autres. 
     
    Je n'aurais pas rencontré Franco, ni Loïc, ni John.
     
    J'aurais passé tous les derniers weekends à ne pas décolérer d'être seule, parce qu'il y aurait eu une "bonne excuse" pour ne pas être avec moi, pour refuser la moindre escapade à deux, la moindre sortie.
     
    Or, j'ai passé les derniers weekends à sortir et à sourire. J'ai passé de bons moments.
    Je ne me suis pas sentie aussi heureuse et libre depuis des années.
     
    Sans cette rupture, où en serais-je ? Quelles auraient été les conséquences ?
    Peu importe, l'effet papillon 2008 me plaît tout particulièrement.

  • Little Rock & Axell : promesse tenue et plus encore

    1307465812.JPGJ'en parlais il y a quelques semaines : j'avais hâte d'entendre Little Rock & Axell en concert. D'ailleurs, le choix d'effectuer mon escapade belge précisément ce weekend plutôt qu'un autre n'était pas innocent : je savais que c'était l'occasion d'assister au concert.

    Me voici donc à Bougnies, avec certes un a priori franchement positif mais du même coup un risque de déception d'autant plus grand si d'aventure le groupe n'était pas aussi bon que je l'imagine, ou si la montagne avait faussé mon impression précédente sur la qualité de la voix d'Axell ...

    Inquiétudes totalement infondées. Little Rock & Axell emmènent la salle et moi avec. Ils sont bons, ils sont très bons.172892804.JPG

    Qui plus est, ils possèdent une qualité particulièrement importante à mes yeux : ils communiquent avec le public. Guy nous emmène dans l'histoire du rock, mieux que Philippe Manoeuvre. Et lorsqu'Axell demande au public de l'accompagner, c'est toute la salle qui se met à chanter ! 

    Sacrée Axell, qui n'hésite pas à entonner la chanson du Doudou - aussitôt reprise en choeur par le public au grand complet. Qui aurait cru, en la voyant paraître sur la scène dans sa petite robe noire, si fluette au milieu de ces rockeurs à lunettes, qu'une telle voix et une telle présence se cachaient en cette jolie jeune femme ?

    1366380314.JPGEt malgré un problème technique, le guitariste va nous sortir des solos de derrière les fagots qui nous font demander : "Problèmes techniques ? mais où ça ?"

    J'aime la façon dont le clavier et le batteur mènent leurs solos respectifs en faisant monter tout doucement la mayonnaise, subtilement, progressivement ...

    Le bassiste est tout discret sur la scène, et pourtant il est bien là, verrouillant l'ensemble comme il se doit. Il suffit de fermer les yeux et d'écouter, de ressentir, pour en avoir la pleine conscience.

    Little Rock & Axell réussissent un drôle d'exploit : me voici debout sur la table, en train de danser avec 2 moines trappistes ! Ceux qui me connaissent vont halluciner en lisant ça.1569231824.JPG

    Les moines trappistes étaient les médecins de l'âme qui distillaient le nectar permettant de réhydrater les gorges, tellement sèches à force de chanter et de crier. Autrement dit ils servaient les verres de bière (ben oui, j'étais en Belgique je le rappelle !)

    J'ai oublié de demander des autographes. Dommage. Suis vraiment fan.

    Ils vont pas mal tourner dans les semaines à venir. Si vous voulez passer un bon moment, allez-y sans hésiter. 

  • Joli séjour à Bruxelles

    46444362.JPGPrenez le beau pays qu'est la Belgique. Ajoutez-y un grand soleil sur un ciel bleu sans aucun nuage, et une température estivale. Voilà déjà une sacré toile de fond.

    Imaginez un hébergement dans un logement de caractère, des draps d'un toucher incomparable, des petits-déjeuners sur une terrasse ensoleillée au milieu d'un paradis de verdure, et une hôtesse absolument adorable.

    Faites une balade à Bruges, guidée par une architecte connaissant la ville sur le bout des doigts pour l'avoir étudiée en détails.

    Pour peu que par-dessus le marché vous ayez la chance de vous trouver à Bruxelles précisément au moment de la journée sans voitures, de la journée de l'iris (l'emblème de la ville), le jour des courses de caisses à savon et que votre visite soit accompagnée par une architecte de la ville qui vous éclaire historiquement, on peut dire que vous avez vraiment les conditions rêvées pour un séjour particulièrement réussi ! 

    C'est clair ... il était réussi, ce séjour.1341890482.JPG

    Et puis en plus plus plus encore en plus, j'ai eu une soirée extra de concert ... enfin pu voir sur scène Little Rock & Axell. Mais ils méritent un billet rien que pour eux, qui viendra un peu plus tard. 

    Bref, c'était drôlement chouette. Vive la Belgique !

    Ah oui, petite pub pour le Doudou de Mons cette fin de semaine. Bien envie d'y faire un saut l'année prochaine. 

    Lien permanent Catégories : Voyage
  • Le Wofty

    Il est tout doux tout gentil, le wofty.

    Spéciale dédicace à Mel.

     

    Lien permanent Catégories : Web