Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pensées félines

    isis.jpgIl y avait longtemps que j'avais envie d'essayer d'utiliser cette machine sur laquelle ma maîtresse passe tellement de temps, l'ordinateur. Je l'ai longuement observée, ce qui n'est pas facile car dès que je la regarde elle croit que je suis jalouse de la machine et la laisse de côté pour me câliner ... ce qui je dois l'avouer n'est pas désagréable.

    Voilà, elle est partie et j'ai décidé de m'exprimer à mon tour. Elle avait le coeur gros ce matin de me laisser passer noël toute seule à la maison. Il est vrai que je ne lui ai pas facilité la tâche, j'ai tout fait pour la retenir. Ronronnements, câlins, regards langoureux ... je n'aime pas beaucoup quand elle fait sa valise et qu'elle s'en va comme ça.

    Elle m'a expliqué qu'elle partait quelques jours seulement, et que là où elle allait il y aurait mes cousins Adakin et Archibald, avec lesquels je ne m'entends pas super bien, et puis qu'à l'hôtel où elle dormait je ne pourrais pas l'accompagner. J'avoue que la perspective de passer mes nuits sans elle dans une maison inconnue ne me tente pas, et qu'elle a raison de penser que je pourrais me faire la malle.

    Elle m'a bien gâtée aujourd'hui, j'ai eu droit à plein de friandises et plein de caresses ... d'aillleurs elle n'a pas hésité à se mettre en retard au travail, pour moi.

    Bon, et bien moi je vais passer un Noël cocooning. Je vais m'octroyer l'autorisation de dormir dans son lit et de faire ma toilette sur la table !

    Quand même, j'ai hâte qu'elle revienne.

    Isis empreinte_chat2.JPG



    PS : finalement, c'est rigolo cette machine

    Lien permanent Catégories : Blog
  • Les fêtes s'annoncent

    Nous sommes le 19 décembre et la hotte est prête. Les cadeaux sont emballés, il ne reste que les chocolats à confectionner au dernier moment afin qu'ils soient de première fraîcheur.

    Pour une fois je vais aborder Noël avec d'autant plus de plaisir que n'ayant pas de congés cette année (ils me sont d'ordinaire imposés), je n'ai pas besoin de passer 5 nuits blanches au bureau afin de tout boucler dans l'urgence.

    Le choix des cadeaux est souvent un casse-tête. Dans une famille recomposée on se connaît finalement relativement peu, alors difficile de savoir ce qui plaira ... Quant aux oncles et tantes, ils sont installés dans leur vie depuis si longtemps qu'ils n'ont "besoin" de rien. Comment trouver le petit truc qui ne finira pas au fond du grenier sans pour autant verser dans l'alimentaire ?

    Ma solution consiste à essayer de trouver "l'idée". L'idée originale, le truc qui surprendra et peut-être touchera.

    Je n'y parviens pas à tous les coups. Pour cette année je suis assez contente de quelques idées, pas de toutes. Il faut dire que la conjoncture actuelle, en limitant les budgets, n'aide pas beaucoup.

    Toujours est-il que - pour faire pendant à l'article d'une amie sur son propre blog - je suis vraiment contente d'être fin prête à une semaine de Noël, et de ne pas subir cette pression qui m'a gâché les fêtes plus d'une fois.

    Quant au jour de l'an, il est fréquent que je ne le fête pas tout simplement parce que je préfère être seule que d'embrasser à minuit des gens dont je me fiche qu'ils passent une bonne année même si je ne leur souhaite aucun mal.

    Cette année, réveillon entre potes. Je n'avais pas fait ça depuis la fac et je pense que ça va être assez sympa ... non en fait ça va être du pur délire car ils sont tous complètement fous :-D

    Et bain du nouvel an, dans l'océan atlantique. Quand qu'ils sont barrés ... presque autant que moi !

  • Joyeuses fêtes

    C'est con mais ça m'a bien fait marrer à réaliser !

    Merci frangin ;-)

     

  • Royaumes Renaissants

    "Messire, je vous remercie de votre confiance et vous rends votre hache entièrement remise à neuf. Méfiez-vous, je me suis coupée en voulant contrôler son tranchant".

    Je clique sur "envoi" avant de réaliser que je n'ai rien à envier aux petits qui s'amusent dans la cour de l'école.

    Flash-back.

    "On fait mine qu'on est des naufragés"

    "On dirait qu'on s'rait des policiers et le voisin et ben c'est le voleur"

    Retour à aujourd'hui.

    Je viens d'envoyer un courrier au maire de la commune pour lui dire que j'ai bien effectué le mandat qu'il m'avait confié. Je suis forgeronne au village de Mortagne, nous sommes en 1456. Je cultive du maîs, pour cela j'embauche régulièrement des vagabonds. J'achète ma nourriture au marché, je sors boire un coup en taverne de temps à autre et discuter avec les autres habitants du village. Ma position élevée dans la société, acquise à la force du poignet, me permet égalemnet de suivre des cours à l'université pour devenir médecin.

    Monde virtuel, jeu de rôle ... des mots qui font bien, qui font presque sérieux.

    Mais à bien y réfléchir, chaque fois que je clique sur le lien vers les Royaumes Renaissants, je ne fais rien d'autre que de retourner dans la cour de récré ...

    Lien permanent Catégories : Web
  • Facebook

    Facebook ...

    Un pseudo réseau social où on pseudo communique avec de pseudos amis.

    Vous remplissez votre profil, et vous constituez votre liste d'"amis". Le terme me gêne au plus haut point. Généralement on commence par sa liste de contacts mail, puis la liste s'agrandit au gré des propositions "Personnes que vous connaissez peut-être", ou bien les amis d'amis. Des personnes qu'on a croisées une fois dans sa vie.

    Ensuite commence l'exploration des milliers d'applications dont regorge facebook.

    Applications à but de rencontre comme "Are you interested" qui vous propose une série de photos auxquelles vous répondez "oui" ou "non". Si la personne à laquelle vous avez dit "oui" a répondu la même chose à votre sujet, vous en êtes notifié et vous pouvez échanger des clins d'oeil, des cadeaux virtuels, des messages ... et hop ! un nouvel ami dans la liste.

    Il y a aussi les tests de personnalité. Et puis les quizz culturels.

    Les cadeaux virtuels. Les "Growing gifts" ou "Hatching eggs", qui entretiennent le suspens puisqu'il faut attendre quelques jours avant de voir quel "cadeau" on a reçu.

    Les jeux, les poker ou bowling, les animaux virtuels, les "points cool" et les "amis à vendre". Les deux derniers me sortant particulièrement par les yeux.

    Quand on ajoute une application, on vous demande généralement d'inviter vos amis à en faire de même. Je refuse quasi-systématiquement d'envoyer ces invitations, les rares fois où je le fais c'est de manière ciblée et parce que je trouve l'appli particulièrement sympa.

    Lorsque je reçois des invitations par contre, j'accepte souvent de rejoindre l'application pour la simple raison que cela permettra à mes "amis" de progresser dans le jeu. Je fais l'effort d'essayer de participer pour les mêmes raisons. Ces derniers temps j'ai envoyé des "points cool" à des personnes auxquelles cette connerie semblait tenir particulièrement à coeur, mais j'ai fini par craquer et virer cette appli comme tant d'autres.

    On se retrouve à cliquer sur des trucs en croyant faire plaisir à ses amis, à embrasser des animaux virtuels pour leur faire gagner des points tout en se demandant quel intérêt ils trouvent à ce jeu. Mais puisqu'ils sont actifs dessus et bien on continue pour les aider à avancer.

    Jusqu'au jour où on s'aperçoit qu'eux-mêmes le font pour les mêmes raisons que vous. Que ça les emmerde tout autant que vous et qu'ils croyaient aussi vous faire plaisir.

    Bref, tout le monde emmerde tout le monde en croyant faire plaisir à tout le monde.

    Constatation amusante.

    Et révélatrice du degré de communication entre les pseudos amis de facebook, là c'est décevant de la part de certaines personnes.