Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • mmmbop (Hanson)

    You have so many relationships in this life
    Only one or two will last
    You're going through all this pain and strife
    Then you turn your back and they're gone so fast
    And they're gone so fast

    So hold on the ones who really care
    In the end they'll be the only ones there
    When you get old and start losing your hair
    Tell me who will still care
    Can you tell me who will still care
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, Ba du dop
    Ba du bop, Ba du dop
    Ba du
    Plant a seed, plant a flower, plant a rose
    You can plant any one of those
    Keep planting to find out which one grows
    It's a secret no one knows
    It's a secret no one knows
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du
    In an mmm bop they're gone.
    In an mmm bop they're not there.
    In an mmm bop they're gone.
    In an mmm bop they're not there.
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du
    So hold on the ones who really care
    In the end they'll be the only ones there
    When you get old and start losing your hair
    Tell me who will still care
    Can you tell me who will still care
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du
    Can you tell me?
    No, you can't 'cause you don't know
    Can you tell me ?
    You say you can but you don't know
    Can you tell me which flower's going to grow?


    Can you tell me if it's going to be a daisy or a rose?
    Can you tell me which flower's going to grow?
    Can you tell me ?
    You say you can but you don't know
    You say you can but you don't know
    You don't know oh, you don't know oh
    Mmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba duMmm bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du bop, ba duba dop
    Ba du
    Can you tell me ?
    No, you can't because you don't know
    Can you tell me ?
    You say you can but you don't know.

    Lien permanent Catégories : Musique
  • Entre filles

    "- Bon, pour ce soir, est-ce que je mets cette robe-ci ou cette robe-là ?

    - Ben, fais-voir sur toi ce que ça donne"

    Quelques minutes s'écoulent

    "- Voici la première

    - Elle a un beau tombé et souligne ta silhouette, c'est pas mal

    - OK, je vais me changer pour te montrer la deuxième"

    De nouveau quelques minutes

    "- Ouaaaaaaaahhhhhhh ! Celle-là est du tonnerre, ils vont tous tomber amoureux si tu la portes ce soir !

    - Hihi, adjugé alors. Maintenant, les bijoux. Que dis-tu de ce collier ?

    - Mouais ... t'as pas autre chose ?

    - Si, j'ai ça. Ah ouais ça c'est pas mal

    - etc."

    Deux copines qui se font une séance d'essayage, quoi de plus banal ? "Un truc de filles", dit-on, mais j'ai pu constater que beaucoup de mecs en font autant.

    Quoi de plus banal ?

    Si ce n'est que 800km séparent les deux copines en question, et que c'est la magie du web qui leur permet cette petite séance fifilles par webcam interposée.

    Plus je vieillis, et plus j'aime la technologie.

  • Et passe le temps ...

    L'autre jour, une amie est venue passer la soirée et la nuit à la maison avec sa fille de 4 ans. J'adore cette gosse, elle est très éveillée, pleine de répartie et d'une exquise éducation.

    Bref, Criss et moi étions parties dans une grande discussion sur les tupperwares quand je lui dis que j'attends de racheter un four à micro-ondes avant d'investir dans certains éléments que je lorgne depuis des mois. "Ah, tu n'as plus de micro-ondes ?", me demande-t-elle. Non , je n'ai plus de micro-ondes et je m'en passe tellement bien que cet achat n'est pas en tête de ma liste de priorités.

    C'est alors que s'élève la voix inquiète et tremblotante de la petite : "Mais alors, comment on va faire pour mon petit déjeuner ?"

    Passé le premier moment de surprise, nous avons réalisé que sa question était tout-à-fait logique; à 4 ans il n'est pas surprenant qu'elle n'ait jamais vu chauffer du lait à la casserole ...

    Mais ça fiche un sacré coup de vieux quand même.

    Et j'espère que cette génération apprendra tout de même à se servir d'une casserole, ça peut servir en cas de panne de micro-ondes :-D

     

    Dans le même genre, une môme de 9 ans qui me confiait toute joyeuse il y a quelques temps : "Regarde, j'ai trouvé un vieux, vieux téléphone dans le grenier de Mamie !" Et de me sortir un téléphone tout ce qu'il y a de plus classique, à cadran rotatif ... pas si vieux quoi. Non mais ! Et elle s'est éclatée pendant des heures à faire tourner le cadran, comme nous le faisions petits. Une sensation unique que n'ont pas la chance de connaître les jeunes générations.

  • Message personnel

    "Tu peux refaire 20 fois la même connerie, je t'engueulerai 20 fois. Mais je serai là aussi les 20 fois pour t'aider à te relever inlassablement, même si tu dois courir vers la 21e fois"

    C'est à peu près ce que m'a dit une amie il y a un an et demi.

    C'est à peu près ce que j'ai dit à une amie il y a quelques jours.

    C'est à peu près le genre de chose que se disent les amis ...

    Bah je trouve ça chouette, c'est tout.

    Lien permanent Catégories : Humeurs
  • Death Ride entre amies

    Petite escapade belge ce weekend, histoire d'embrasser ma Mel qui me manquait tellement et de faire découvrir ce beau petit pays à quelques potes.

    Arrivés au pied de l'atomium, nous avons la surprise de constater qu'ils ont réinstallé le dispositif de "Death Ride" ... la "Glissade de la mort".

    Mel et moi échangeons un regard. "On y va ?", me lance-t-elle. La question n'est là que pour la forme. Evidemment qu'on y va, tu le sais bien hein ?

    Mel et moi. Aucun des 5 garçons qui nous accompagnent ce jour là ne souhaitera tenter l'expérience ...

    Nous entrons donc dans la file, pour une attente interminable. Une fois équipées de nos harnais, nous gagnons l'ascenseur qui nous déposera dans la dernière boule de l'atomium, la plus haute. De là, une échelle nous permet de gagner le local technique où nous regardons disparaître les personnes qui nous précèdent une par une, par la trappe située au sommet de la boule.

    Enfin Mel monte devant moi. Je la vois à son tour se faufiler par cette petite trappe. Déjà, le moniteur me fait signe de monter.

    Cramponnée au mât du drapeau qui surmonte l'atomium, je découvre, souffle coupé, une vue magnifique sur Bruxelles. 101 mètres plus bas, les gens sont de petits points en mouvement. J'ai le plaisir d'assister au départ de Mel. Une petite glissade sur le flanc de la boule, et la voilà partie !

    Oups, c'est à moi là ? maintenant ? vous êtes sûr ?

    Mel, Mel, mais pourquoi faut-il toujours qu'on fasse des trucs de malades quand on se voit ?

    Je pense à mes parents, qui vont encore être morts de rire quand je leur raconterai ça. Le genre de truc que je ne leur dis pas avant, histoire de leur éviter la phase d'angoisse ...

    "Asseyez-vous". OK.

    "Allongez les jambes". Euuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhh oui mais là je vais glisser si j'allonge les j... bon bah voilà, c'est bien ce que je disais, j'ai allongé les jambes, le gentil monsieur m'a donné une grande poussée dans le dos et j'ai glissé vers le vide.

    Et c'est du pur bonheur !

    "Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz" le glissement de la tyrolienne, le bruit du vent accompagnent ma vertigineuse descente. J'ai un sourire jusqu'aux oreilles.

    C'est court ... arrivée en bas, j'avise Mel dont les yeux brillent également de plaisir.

    "On y retourne ?"

    Si ce n'était pas si cher et s'il y avait moins de monde, c'est bien ce qu'on aurait fait aussitôt.

    Une façon originale de descendre de l'Atomium - Publimetro
    A Bruxelles, une activité de vacances fait beaucoup parler d'elle dans les médias belges...
    Cela s'appelle le "death ride" ce qui veut dire la "glissade de la mort" en français....