Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Aïkido

    Après 3 ans d'arrêt complet, le besoin impérieux de reprendre une activité sportive régulière s'est fait ressentir l'été dernier. Le problème, c'est que j'aurais envie de faire tellement de choses que même si je ne bossais pas les journées seraient trop courtes pour tout faire ! Escrime, musique, lecture, randonnée, plongée, vélo, roller, bénévolat ... je veux tout ! 

     

    Cependant il faut faire des choix et pour cela rien de tel qu'une petite liste de ce qui m'attirait :

    1/ L'escrime. Pour le code d'honneur, le respect de l'adversaire, la beauté du geste, la dépense physique.

    2/ Le self-défense. Pour prendre confiance en moi, parce que je suis une fille et que je me sens vulnérable.

    3/ Le yoga. Pour apprendre à gérer mon stress, et assouplir mes articulations.

    4/ La natation. Pour me muscler, me détendre, et pour le plaisir.

    5/ La course à pied. Pour l'endurance, évacuer le stress, me muscler et dépenser des calories.

     

    Une fois les choses posées sur papier, il m'est apparu comme évident que je devais me tourner vers un art martial. N'étant pas une compétitrice dans l'âme, j'ai écarté d'emblée judo et karaté. J'ai alors pensé à l'aïkido, que je connaissais vaguement de nom.

     

    Après quelques recherches, j'ai compris que je venais de trouver mon bonheur. 

    Non seulement l'Aïkido pouvait m'apporter tout ce que je recherchais, mais j'allais en plus y retrouver le plaisir de pratiquer les armes. Restait à vérifier l'existence d'un club près de chez moi.

     

    J'ai opté pour le club de Ploemeur, dont le site internet dégageait à la fois convivialité et sérénité. J'aimais la philosophie qui en émanait.

    A ma première visite au dojo, les "gens" sont spontanément venus vers moi pour me parler.

    A ma deuxième visite, et donc mon premier cours, ils sont venus vers moi pour m'accueillir et pour m'aider à débuter.

     

    Très vite je me suis sentie intégrée au club.

    J'ai compris également que j'avais enfin trouvé "mon" sport. La philosophie de l'aïkido est de neutraliser l'adversaire sans le blesser, sans utiliser de force non plus. Il n'y a pas de compétition, les techniques sont travaillées avec un partenaire et non un adversaire. Tout est dans l'énergie et dans le mouvement, la fluidité, c'est presque une danse !

     

    J'ai gagné en souplesse et en confiance en moi.

    Et j'ai eu le plaisir d'obtenir mon 5e Kyu, le premier échelon d'un apprentissage qui sera long mais bénéfique sur tous les plans.

     

    Lien permanent Catégories : Sport